nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Les jeunes et l’alcool

Les jeunes et l’alcool
Pixabay

Tous les deux jours, uniquement dans la ville de Sherbrooke, l’urgence de deux hôpitaux de la ville reçoit un jeune qui a un problème avec l’alcool. Beaucoup de jeunes arrivent intoxiqués, très malades et le quart de ces admissions se font en priorité élevée, présentant des signes que leur vie est en danger.

57% de ces cas prioritaires sont dus à des complications comme un coma, des lésions à la tête, de l’hypothermie ou des blessures résultant de bagarres, entre autre.

Et ce n’est pas simplement un problème de mélange de drogues et d’alcool, car 71% des jeunes admis n’ont consommé que de l’alcool, comme des spiritueux ou des boissons mélangées comme le Four Loko.

Phénomène  souvent banalisé, seulement 40% des jeunes admis se sont fait offrir un suivi auprès d’un médecin ou d’un intervenant suite à leur admission à l’urgence.

Écoutez ce clip dans lequel l’équipe de Debout les Comiques! Fait le point sur ces données inquiétantes.

Source de l'article de La Presse : Jeunes et alcool: une intoxication grave tous les deux jours

Les jeunes et l'alcool

il y a 6 jours


Que l'Estrie se lève

avec Steve Roy

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.