nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Un protégé du regretté Jean Lapierre aux Transports

Un protégé du regretté Jean Lapierre aux Transports
La Presse canadienne / Francis Vachon

André Fortin, nouveau ministre des transports de 35 ans!

il y a 7 jours

 C’est bien connu l’un des ministères les plus difficiles au Québec est celui des Transports. Au cours des années ce ministère a été au centre de nombreuses controverses.

Allocations douteuses de contrats suite à des appels d’offres mal planifiés, gestion de crises chaotique, comme lors de la tempête de neige du 14 mars 2017 et expertise déficiente dans le contrôle de qualité des travaux ont été des problèmes récurant.

Les défis qui attendent le nouveau ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports du Québec, André Fortin, député de Pontiac sont énormes. Il prend la relève de Laurent Lessard qui pourra désormais se consacrer entièrement au ministère de l’Agriculture

Monsieur Fortin était l’invité de Paul Houde à l’émission Le Québec maintenant mercredi en fin d’après-midi.

«C’est un ministère qui est important pour le Québec, pour les Québécois a-t-il dit. Nombreux sont les citoyens qui nous écoutent dans leurs voitures prises dans le trafic, c’est à eux qu’on pense. Ceux gens qui veulent gagner un peu de temps avec leurs familles.»

Le nouveau ministre estime que son mandat va au-delà des problèmes de gestion du ministère.

« Ce sur quoi j’ai un mandat pour travailler, c’est la qualité de vie des citoyens et des familles, à travers un meilleur système des transports au Québec, a expliqué André Fortin.»

Par contre le ministre ne cache pas qu’il devra se pencher sur des dossiers qui ont mis à mal la réputation de son ministère, comme la tempête de neige du 14 mars.

«Il y a plusieurs enjeux dont je voudrai prendre connaissance dans les prochains jours, a-t-il dit. On va prendre quelques jours pour connaître l’ensemble des dossiers. On voudra mettre en place des mesures pour s’assurer que des situations dramatiques dans le quotidien des gens ne se produisent pas comme celle-là.»

André Fortin n’est pas un étranger dans le dossier des transports, puisqu’il avait été attaché de presse du regretté Jean Lapierre lorsque celui-ci était ministre des Transports du Canada dans le gouvernement de Paul Martin.

«J’ai eu beaucoup de pensées pour lui au cours des dernières heures, a-t-il confié. C’est quelqu’un de qui j’ai beaucoup appris en politique et qui continue de m’inspirer.»

La nomination d’André Fortin âgé de seulement 35 ans dans une fonction aussi névralgique que le ministère des Transports marque un certain virage jeunesse du gouvernement de Philippe Couillard.

«J’arrive au Conseil des ministres comme plusieurs de mes collègues plus jeunes, avec ma propre vision des transports, comme utilisateurs des transports en commun, comme utilisateur du système routier au Québec, énumère-t-il. On aura des choses à proposer aux Québécois, dans l’optique d’améliorer la qualité de vie des familles du Québec.»

Avec humour, André Fortin ne se considère pas comme le ministre des cônes orange dont les routes du Québec sont parsemées.

«S’il y a tant de cônes orange, c’est parce qu’on veut des améliorations à notre structure routière, a déclaré le ministre des Transports, André Fortin.»

 


Le Québec maintenant

avec Paul Houde

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.